Fun and refreshing casino games

  • CASINO
  •  LE BLOG
  •  Un projet de loi à Chypre pour combattre le jeu illégal

Un projet de loi à Chypre pour combattre le jeu illégal

30/06/14

chypre

Actuellement, le gouvernement de Chypre travaille sur un projet de loi portant sur la légalisation des casinos terrestres sur son territoire.
Vous devez déjà le savoir puisque nous vous en avons parler cette année à travers les billets intitulés Chypre pourrait légaliser les casinos terrestres et Chypre va délivrer sa première licence en 2015.
Parallèlement à cet assouplissement législatif, les autorités du pays souhaitent également combattre encore plus efficacement les établissements qui proposent illégalement des jeux d’argent à leurs clients.
Ainsi, une mesure est sur le point d’être finalisée et devrait être adoptée par le Parlement, très bientôt, avant le début des vacances d’été.

Le contenu de la loi

Ce texte vise à renforcer les capacités de la police dans le domaine de la lutte contre les établissements illicites de jeux d’argent.
De plus, il va mettre en place des sanctions sévères à leur encontre.
Il permettra aux autorités de fermer les lieux dans lesquels il est possible de pratiquer des jeux de hasard sans aucune autorisation officielle.
Les propriétaires de ces fameux établissement risqueront, en outre, 5 ans de prison et des amendes allant jusqu’à 300.000 euros.

chypre

La présentation officielle du texte

Le Président du Comité des affaires intérieures, Akel MP Yiannos Lamaris, vient de présenter officiellement ce projet de loi qui vise à rendre plus facile pour les autorités l’éradication du jeu illégal.
D’après lui, avec la législation actuelle, il est difficile de prouver l’utilisation illégale de machines à sous.
La future mesure va permettre de fermer un établissement jusqu’à ce que l’affaire soit jugée par un tribunal.
Un tel texte devrait donc avoir un impact plus grand que la procédure actuelle.
En effet, il n’est pas rare aujourd’hui que la police saisisse tout le matériel de jeu d’un établissement qui ouvre le lendemain avec de nouveaux appareils flambant neufs.
Le projet de loi prévoit également des peines de prison pouvant aller jusqu’à cinq ans et des amendes maximales de 300.000 €.

Les réactions du monde politique

Selon le député Andreas Kyprianou, cette mesure représente une évolution positive qui va offrir aux autorités le pouvoir de combattre réellement la propagation de l’industrie des jeux d’argent illégale.
De son côté, l’opposition estime que ce texte aurait dû être mis en place bien avant.
Voilà une façon assez tordue de donner son approbation au projet de loi porté par le gouvernement.

Les commentaires sont fermés
Posté par : lemonade
Vous aimez cet article ? Recommandez le !

Les commentaires sont fermés