Fun and refreshing casino games

  • CASINO
  •  LE BLOG
  •  6 nouvelles licences françaises… et le casino dans tout ça

6 nouvelles licences françaises… et le casino dans tout ça

30/06/10

Article-1

Le 8 juin dernier, l’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne, plus connue sous l’acronyme d’ARJEL, a publié le nom des 11 opérateurs qui ont obtenu les 19 premières licences de jeu françaises portant sur le poker, les paris sportifs et hippiques sur Internet.
Vous pouvez retrouver la liste de ces différents acteurs dans un précédent billet intitulé Focus sur le nouveau paysage du jeu en ligne français.
Vendredi dernier, le 25 juin 2010, l’ARJEL a délivré 6 nouvelles licences à 5 groupes candidats.
Ainsi, LIL Managers limited (friendbet.fr) et Electraworks SAS (partybets.fr
et gamebookers.fr) peuvent dorénavant proposer librement des paris sportifs sur Internet.
De même, Reel Malta Limited (pokerstars.fr), Iliad Gaming SAS (chilipoker.fr), Partouche Gaming France (partouche.fr) et Electraworks SAS (partypoker.fr, actpoker.fr et luckyjeux.fr) ont obtenu une licence pour le poker en ligne.
Une telle actualité me donne une fois encore l’occasion de m’intéresser à l’univers du jeu virtuel en France.
Comme vous devez déjà le savoir, les casinos en ligne restent illicites dans l‘hexagone.
Ainsi, les leaders de l’industrie quittent peu à peu le marché.
Des sites de renom comme BetFair, William Hill, Casino Tropez ou encore Casino 770 n’acceptent dorénavant plus de nouveaux joueurs et suppriment même les comptes de leurs clients.
En effet, ces casinos virtuels appartiennent tous à de grands groupes qui ne désirent pas enfreindre la loi.
D’ailleurs, si vous vous rendez avec une adresse IP française sur une fiche de Casino Lemonade dédié à l’un de ces sites, un message vous préviendra que vous ne pouvez vous inscrire et vous proposera 3 autres casinos sur lesquels vous pourrez jouer.
Malheureusement, en quittant la France, ces sites prestigieux emmènent avec eux un savoir faire qu’ils ont acquis durant leur dizaine d’années d’expérience.
A la place de ces sites sérieux et professionnels apparaissent maintenant sur le marché de jeunes opérateurs moins scrupuleux, comme ce fut le cas aux Etats-Unis en 2006 lorsque la loi Unlawful Internet Gambling Enforcement Act ou UIGEA a interdit le jeu d’argent en ligne sur le territoire américain.
A cause de cette arrivée massive de nouveaux sites qui doivent encore faire leurs preuves, il est particulièrement regrettable que le gouvernement français n’ait pas libéralisé le casino en ligne en même temps que le poker, les paris hippiques et sportifs sur Internet.
Néanmoins, comme les joueurs continueront en toute logique de se divertir sur des casinos opérant depuis l’étranger, il est vraisemblable que les autorités se rendent compte de leur erreur, d’ici quelques mois.
Pour offrir un cadre légal et sécurisant aux internautes, le gouvernement pourrait donc décider d’ouvrir enfin le marché du casino online et pourquoi pas également du bingo et des jeux d’adresse sur le web.
En attendant, vous pouvez vous consoler en jouant sur certains sites gérés par les nouveaux entrants.
Parmi eux, nous en avons sélectionné 3 qui nous semblent à la fois fiables, sécurisés et proposant des titres de grande qualité.
Ils se nomment : Ruby Royal, EUCasino et Win Palace.
Citons aussi l’excellent 7 Red qui n’est malheureusement pas encore disponible en français.

Les commentaires sont fermés
Posté par : lemonade
Vous aimez cet article ? Recommandez le !

Les commentaires sont fermés