Top 5 casino
neon finger neon finger

Histoire du Blackjack (Black Jack)

Aujourd’hui, le Blackjack est un des jeux les plus pratiqués et les plus appréciés, dans le monde du casino en ligne et hors ligne. Pourtant, il n’a pas toujours été aussi incontournable. En effet, son chemin a été long pour s’imposer sur les tables de jeux du monde entier. Dans cet article, nous allons vous conter l’histoire du Black jack qui est parfois aussi appelé Vingt et un ou Twenty one, en anglais.

L’apparition du Blackjack

Les spécialistes s’accordent, à peu près, tous sur l’origine du Black-jack. Il semble être inspiré de deux jeux de cartes français : le Chemin de fer et la ferme française ou French ferme, en anglais. Au 18ème siècle, il est joué dans les casinos de l’hexagone sous le nom de Vingt et un.

L’importation du Blackjack aux Etats-Unis

Des immigrés français apportent le Blackjack aux Etats-Unis, après la révolution française. Au départ, il ne plaît pas beaucoup aux joueurs d’outre-Atlantique. A ce moment, le jeu d’argent est encore légal dans ce pays. Puis, le gouvernement pense que ce divertissement est utilisé par le crime organisé et qu’il encourage la corruption. En 1910, une loi rend illicite casino et jeu d’argent. C’est l’époque de la prohibition. Les joueurs honnêtes ont arrêté de jouer mais l’industrie ne s’est pas stoppée. Elle continue, dans l’illégalité, et se criminalise encore plus. C’est une des raisons pour laquelle, l’état du Nevada autorise à nouveau le jeu d’argent en 1931. Cette décision permet l’élaboration de capitales dédiées au jeu comme Las Vegas et Reno. Dans les casinos de ces villes, il faut proposer des jeux nouveaux. Comme le Blackjack n’est pas très connu, il y est introduit. Au début, il ne rencontre pas le succès escompté, jusqu’au moment où les établissements décident de donner des paiements bonus pour attirer les joueurs. L’un de ces bonus possède un rapport de 10 contre 1 si le joueur réuni un As de pique et un Valet noir. Comme ce dernier se dit black jack en anglais, on a appelé le jeu ainsi. Cette variante n’existe plus aujourd’hui mais le nom s’est imposé au détriment de l’ancien, Vingt et un.

L’invention de la stratégie de base

Le succès du Blackjack pousse les passionnés à rechercher une méthode pour gagner plus souvent et être bénéficiaire sur le long terme face à la banque. En 1953, un chercheur américain du nom de Roger Baldwin va révolutionner le jeu quand il publie un article dans le journal de l’association Américaine des statistiques. Intitulé The optimum strategy in Blackjack, ou stratégie optimale au Blackjack en Français, le texte fait grand bruit. Il est, en effet, le premier à systématiser l’utilisation de règles mathématiques pour la pratique du Blackjack. Cet article est à l’origine de ce qu’on appelle aujourd’hui la Stratégie de base (Basic Strategy).

L’élaboration du comptage de cartes

En 1962, un autre américain, Edward O. Thorp, invente un système encore plus rentable pour les joueurs. Il consiste à suivre la distribution des cartes pour déterminer si le sabot est oui ou non à vote avantage afin d’augmenter ou de diminuer vos mises. Appelée Hi-Low count, cette technique de comptage de cartes (Card counting) est détaillée dans un ouvrage, encore de référence de nos jours, Beat the Dealer ou Battre le donneur en français. D’autres systèmes pour compter les cartes sont ensuite apparus, comme le K.O. count et Hi-Opt I et II.

La réponse des casinos

Le succès des méthodes pour augmenter les gains des joueurs est fulgurant. Il inquiète les casinos qui décident de changer les règles à leur avantage. Les protestations et le boycott des joueurs les poussent à revenir au jeu de base. Ils introduisent alors de nouvelles techniques. Nous pouvons citer notamment des appareils pour mélanger le sabot et le rack de défausse ou l’utilisation de plusieurs paquets de cartes. Ces techniques permettent aux casinos de conserver un avantage de la banque suffisamment haut pour continuer à gagner de l’argent.

L’ère des gagnants légendaires

Les différents systèmes de comptage de cartes permettent à des joueurs de gagner beaucoup d’argent. Certains deviennent réellement légendaires. Le premier se nomme Ken Uston. En 1977, il remporte près de 100 000 dollars en quelques semaines. Pour s’aider, il utilise 5 ordinateurs de poche installés dans les chaussures de ses complices. Un autre groupe a fait couler beaucoup d’encre. Il s’agit du fameux MIT Blackjack. Composée d’étudiants de la plus prestigieuse université américaine, l’équipe a permit à ces membres de gagner plusieurs millions de dollars. Cette histoire est revenue sur le devant de la scène dernièrement grâce au film, Las Vegas 21 avec Kevin Spacey et Laurence Fishburne, qui retrace leur épopée.

Le Blackjack en ligne

Grand classique du casino, le Blackjack est également adapté sur le net, comme la roulette, le video poker, les machines à sous et bien d’autres, dès le milieu des années 90. Aujourd’hui, il est possible de goûter toute la profondeur de ce jeu simple mais très riche. Identique à la version terrestre, le Blackjack en ligne vous permet de déguster une partie, confortablement installés chez vous. Dorénavant, vous pouvez jouer où vous voulez et quand vous voulez, sans être dérangés par la foule.